?

Log in

Relativity: A SCi Fi Comic

Juste le temps de passer par ici pour recommander un web comic à tous ceux qui lisent l'anglais. Pas besoin d'avoir un niveau universitaire, ceci dit, c'est assez facile tout de même. Il est encore en court mais publié régulièrement.

Pourquoi je recommande? Et bien déjà, j'aime la SF, autant le space opéra délirant plein de princesses martiennes d'armes improbables que la SF plus pure et dure qui colle parfaitement aux règles connues de la physique.
Relativity est une histoire d'astronaute qui pourrait se produire, allez, pas aujourd'hui, mais disons demain, l'incursion de la SF dans un univers familier, donc, et qui met en scène le Capitaine Novak, astronaute.
Et ce que j'aime bien, c'est que si en règle générale, dans la SF, l'astronaute est forcément un mâle blanc,à la rigueur s'il y a toute une équipe on y colle une femme, uniquement là pour qu'il y ait un triangle amoureux,mais  ici Novak est une femme, mariée à une autre femme, dans un mariage interraciale.
Un vent de diversité et un peu de changement, mais ça ne suffit pas à faire une bonne histoire... Celle ci est intéressante, une histoire du premier essai de l'humanité d'atteindre la vitesse de la lumière, et comporte un énoooorme cliffanger, que j'ai adoré et je n'en dirai pas plus sur le scénario (si, ceci, commencez bien par le début de l'histoire ! )Le dessin est simple, efficace, très expressif  et sert parfaitement l'histoire.

Donnez lui sa chance!

Parmi mes dernières lectures....

Evidemment, je me suis laissée distraire et j'ai lu plein de livres qui ne rentrent pas du tout dans les cases, ce qui m'oblige à cocher un X, plus qu'un carton ! Comme quoi, on ne se refait pas... ^^
Espionnage
Une vérité si délicate
Un livre en rapport avec les vacances ou la retraite
Un livre en rapport avec la montagne / une montagne
Un livre dont l'action ne se déroule pas sur votre continent
Un livre en rapport avec les plantes Pour un herbier
Un livre d'un auteur auquel vous avez décidé de laisser une seconde chance
Un livre avec un visage sur la couverture
La Fabrique d'Absolu
Un livre en rapport avec les secrets
Un livre dont vous connaissez déjà la fin
Agnès Grey
Littérature de la Méditerranée
Littérature d'Europe
Politique
JOKER: Un livre avec une fin du monde: Dernier meurtre avant la fin du monde
Un livre avec une fin du monde
Un livre en rapport avec la neige et le froid
Un livre avec de la magie
Un livre primé à l'étranger
Les vestiges du jour
Littérature espagnole
Un livre conseillé par un ami : Les Apparences
Littérature italienne
Recueil de nouvelles
Les  Rustiques : Nouvelles villageoises
Un livre illustré
Un livre avec des pirates
Un livre de l'Antiquité
Un livre adapté au cinéma ou en série
Le mur invisible

Read more...Collapse )
Sur Babelio, un est un réseau social dédié aux livres et aux lecteurs, je viens de coller juste deux étoiles à un roman qui a une bien meilleure moyenne,  Yeruldelgger de Ian Manook/Patrick Manoukian .
.Franchement, j'ai eu l'envie assez pressante de coller simplement une étoile à ce roman, pourtant un gros succès polars français des dernières années.
Pas pour l'ambiance: le cadre est en effet très original dans le domaine du polar, ça fait du bien de voir un peu autre chose, et la Mongolie, d'Oulan Bator et ses miséreux aux steppes immenses pleines de trous de marmottes, cela est très bien rendu.
Pas tellement pour l'intrigue non plus: si elle souffre de certains clichés (l'homme d'affaires prêt à tout, même à se salir les mains et prendre le risque de tout perdre, pour amasser plus...), elle a assez de rebondissements, de flics ripoux, d'indics, pour satisfaire les amateurs de polars les plus pointilleux.
Non, ce qui m'a gonflé, c'est le recours systématique au viol et/ou à la mort de personnages féminins pour torturer le personnage masculin principal. Sa fille assassinée, sa femme folle...peu importe pour elles, tout ce qui compte, c'est l'impact sur Yeruldelgger ! C'est de plus en plus courant, ils ont même un terme en anglais pour cela , women in the fridge, (je conseille cette excellente explication du sujet )  et franchement, j'en ai marre d'en trouver un peu près partout, de ces exemples, dans les films, les séries, les comics, les romans... Alors certes, l'un des personnages accuse l'ego de Yeruldelgger, quand il explique que c'est pour l'atteindre, toutes ces horreurs, cependant, comme c'est réellement le cas dans l'histoire, je doute qu'on puisse mettre cela sur le compte d'une dénonciation de ce phénomène dans la littérature, les films....

Et ça ne s'arrange pas au fil du livre : attention, spoilers, sélectionnez pour lire:

Après qu'il soit longuement très longuement, insisté sur la tentative de meurtre sur la fille survivante de Yeruldelgger, rien que pour briser son père, on insiste sur les brûlures sur tout le corps de l'adolescente, sexe y compris, dans une abondance de détails franchement inutiles, encore plus pour un personnage mineur, et ça continue avec le viol collectif dont souffre l'un des deux personnages féminins principaux, une jeune inspectrice, avant d'être sauvé par Yeruldelgger et un jeune garçon, genre damoiselle en danger sauvé par les hommes de sa vie, puis se prolonge encore avec les récits de viols dans le camp de l'Ours,  longuement narrés par une vieille femme, le viol de l'étrangère , les viols sous entendus de toutes les femmes travaillant au camp y compris les petites filles..

Je ne dis pas que c'est un thème qui doit être abandonné, car ce serait pire et la littérature doit aussi servir à dénoncer les horreurs de ce monde, cependant, il y a peut-être un moment où il faut commencer à se poser des questions quand la torture  , le viol et le meurtre sont les seuls ressorts scénaristiques proposés aux personnages féminins et que l'histoire s'y étend avec une telle complaisance, alors que Yeruldelgger lui-même a droit à  un séjour dans un monastère et a une éducation de moine guerrier !
Je ne nie pas l'intéressant volet géopolitique de ce roman, qui lui vaut les deux étoiles que je lui colle, mais je refuse de mettre plus. L'auteur a une bonne plume, il doit pouvoir trouver mieux pour faire avancer ses personnages !

Tags:

BINGO livres: Carton plein

Crossposté hier sur bingo_livres

J'ai bien cru que je n'allais pas y arriver... Ceci dit, ce petit coup de speed des dernières semaines m'a aussi permis de faire des découvertes très sympas et imprévues, juste parce que le livre visé à l'origine était sorti à la bibliothèque/pas en stock chez le libraire et que sa date de retour/de livraison n'allait jamais suffire.
Résultat, j'ai lu des romans et autres délicieux auxquels je n'aurais pas pensés en premier!! Et il y a dans cette liste beaucoup d'oeuvres à qui j'ai mis la note maximum sur Babelio tant elles m'ont enchantées.

Un livre en rapport avec la forêt: L’appel de la forêt de Jack London
Un livre en rapport avec le feu Cratères en feu d'Haroun Tazieff
Un livre en rapport avec la nourriture Julie et Julia de Julie Poowell
Un livre avec des pirates Les pirates ! dans : Une aventure avec les savants de Gideon Defoe
Un livre que vous vous promettez de lire depuis des années Janua Vera de Jean-Philippe Jaworski
UchronieLes îles du Soleil de Ian R. MacLeod
Un livre édité l'année de votre naissanceMeurtres sur Vulcain de Jean Lorrah
Romance Blue de Kiriko Nananan
Un livre donc vous aimez beaucoup la couverture Contes et légendes du pays de Montbéliard. d'Alfred Foct
Un livre du 18e siècle Moll Flanders de Daniel Defoë
Littérature allemande Le marchand de sable d'Hoffman
Un livre d'un auteur auquel vous avez décidé de laisser une seconde chance Jean Ziska de George Sand
JOKER Un livre adapté au cinéma ou en série Lonesome Dove : le dernier western. 2 de Larry McMurtry
Un livre en rapport avec l'eau Sailor Twain de Mark Siegel  
Un livre d'un auteur plus connu pour sa carrière dans un autre domaine Just Kids de Patti Smith
Littérature chinoise Servir le peuple de Lianke Yan
Littérature d'Europe de l'est La guerre des salamandres de Karel Čapek
Un livre en rapport avec la ville Le Goût de Beyrouth (Collectif)
Un livre en rapport avec l'air
Robur-le-conquérant de Jules Verne
Littérature d'Asie Une odyssée birmane de Pascal Khoo Thwe
Un livre du 19e siècle Par le fer et par le feu de Henryk Sienkiewicz
Un livre du 21e siècle Solo, une nouvelle aventure de James Bond de William Boyd
Un tome d'une série qui n'est pas le premier La Royale Maison de Savoie, tome 2 : Leone-leona d'Alexandre Dumas
Un livre avec un anti-héros Les salauds gentilshommes, tome 3 : La république des voleurs de Scott Lynch
Littérature scandinave
L'empereur du Portugal de Selma Lagerlöf

Quelques commentaires....Collapse )

Tags:

Sailor Twain de Mark Siegel

A69617



D'étranges êtres peuplent l'Hudson. C'est en tout cas ce que le capitaine d'un vapeur doit admettre en y repêchant une sirène, blessée d'un terrible coup de harpon à la queue. Il fait un pacte avec elle: il la soignera et la cachera jusqu'à ce qu'elle soit en état de replonger,mais jamais, jamais elle ne doit lui faire entendre son chant. Le marché conclu, on se laisse peu à peu happer par la vie à bord du vapeur, qui semble toujours si répétitive alors que la bateau monte et descend le fleuve, mais n'est en fait que l'eau qui dort. Les passagers vont et viennent mais l'équipage est toujours là et il semble qu'il se passe d'étranges choses à bord. Quid du comportement de Lafayette, le propriétaire? Est-ce simplement un cavaleur amateur de jupons ou est-ce plus compliqué? Et qu'est devenu son frère, le fondateur de la compagnie, mystérieusement disparu? Lafayette semble persuadé qu'il est vivant, mais alors pourquoi ne quitte il jamais le fleuve pour le chercher? Et ce mécanicien sourd est louche aussi...
La première chose qui frappe en ouvrant cet album est le trait: tout en noir et blanc, très doux et expressif, il convient parfaitement à l'ambiance onirique et se marie parfaitement avec le récit. Le récit en lui même est riche et nuancé, avec un scénario que j'ai trouvé très bien pensé. Un petit mot quand même sur la sirène: c'est une figure mythologique que je trouve parfois un peu sexiste, la vilaine femelle séduisant les pauvres mâles sans défense et les menant à leur perte sans qu'on comprenne trop ce que ça lui apporte, ça va cinq minutes mais franchement, ça manque complètement d'originalité depuis Homère et ça vire parfois au cliché. Ici, cet écueil est évité: la sirène a ses propres motivations, qu'on découvre petit à petit, et d'autres personnages féminins intéressants émaillent le récit. Un en particulier, mais ce serait vous gâcher une révélation qui n'arrive pas tout de suite d'en dire plus. J'ai trouvé ça particulièrement intéressant après avoir lu juste avant une autre bande-dessinée qui tombait je trouve dans le cliché sexiste à pieds joints. Comme quoi, il est possible de conter des histoires avec des sujets qui pourraient mal tourner, si c'est fait intelligement.
Je l'ai lu et relu avec plaisir et maintenant qu'il faut que je le rende à la bibliothèque, je vais vous avouer un truc: j'ai très envie d'aller l'acheter!
Une délicieuse découverte que je recommande chaudement.


Note donnée par le pissenlit sur Babelio : 3 étoiles sur 5



A l'époque de la sortie de cette bande dessinée, j'avais lu d'excellentes critiques presse qui m'avait donné envie de la commander. Maintenant que j'ai eu l'occasion de la lire à la bibliothèque, je suis contente de m'être abstenue: malgré certaines qualités indéniables, ce n'est pas quelque chose que je relirai, je pense.
La trame est ultra classique: un gangster , un gros tas de d'héroïne, une voiture en panne et des cadavres à la pelle. Pour une lectrice comme moi , fan de polars, ça partait plutôt bien et effectivement, il y a beaucoup d'ingrédients du genre bien utilisés. Pourquoi donc ne suis je pas convaincue? Déjà, j'ai trouvé les personnages complètement monolithiques. Les méchants sont réellement des affreux, le trait est forcé jusqu'au ridicule, les avocats sont forcément véreux, le anti-héros pourrait être inscrit dans le dictionnaire sous la définition du terme... Les codes d'un genre sont toujours méchamment proches des clichés! Qui plus est, je commence à en avoir marre des ressorts scénaristiques reposant régulièrement sur l'humiliation de personnages féminins et /ou leur mort pour A/ donner au héros une bonne raison de se poser en sauveur B/ donner au héros l'occasion de regarder dans le lointain d'un air viril blessé C/montrer à quel point le méchant est un affreux personnage D/ prouver que le héros n'est pas un aussi sale type que le méchant puisque le personnage féminin de gourdasse blonde tombe dans son lit trois pages après avoir été traumatisé par le méchant et avoir vu tous les gens qu'elle connaissait mourir, entre autres de la main du héros.
A un moment, il faudra que ce genre littéraire se pose la question de sa misogynie galopante et de son apologie de la violence envers les femmes, et donc du message qu'il aide à renvoyer.

Pourquoi trois étoiles malgré ça? Et bien parce que le dessin est superbe, en tout cas très à mon goût, et que ça rattrape un peu la note finale d'un scénario qui m'a déçue, je voulais finir sur une note positive, et le scénario n'enlève rien à ces qualités là!
...vu que la dernière fois, j'avais tiré une carte bingo et que voilà, j'ai tracé un X. Vive bingo_livres!

Et donc je suis pas morte, la preuve, je me traîne encore jusqu'à la bibliothèque!



Prompt 1: Humour
Titre : Redshirts
Auteur : John Scalzi
Éditeur : L'Atalante (2013)
Mon avis...Collapse )



Prompt 2 : Art
Titre : Félicie de Fauveau: L'amazone de la sculpture
Auteur :Collectif
Éditeur : Gallimard (2013)

Mon avis...Collapse )

Prompt 3 : JOKER /Un livre en rapport avec la guerre
Titre :A l’ouest rien de nouveau
Auteur :  Erich Maria Remarque
Éditeur :Le Livre de Poche (1973)

Mon avis...Collapse )


Prompt 4: Un livre donc vous aimez beaucoup la couverture
Titre :Des choses fragiles : Nouvelles et merveilles
Auteur : Neil Gaiman
Éditeur : Au Diable Vauvert (2009)
Mon avis...Collapse )


Prompt 5 : Un livre sorti il y a moins d'un an
Titre : Récif
Auteur :Juan Villoro
Éditeur : Buchet-Chastel (2014)

Mon avis...Collapse )



Prompt 6: Religion et spiritualité
Titre : Sur les traces des chrétiens oubliés
Auteur : Charles Guilhamon
Éditeur : Calmann-Lévy (2012)

Mon avis...Collapse )


Prompt 7 : Un grand classique
Titre : Le Joueur d'échecs
Auteur : Stefan Zweig
Éditeur : Flammarion (2013)
Mon avis...Collapse )

Prompt 8 : Joker 2 Un livre de l'Antiquité
Titre : La Guerre des Gaules
Auteur : Jules César
Éditeur : Flammarion (1993)
Mon avis...Collapse )


Prompt 9 : Littérature d'Asie
Titre :Six Récits de l'Ecole des Cadres
Auteur : Jiang Yang
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (1993)

Mon avis...Collapse )

Prompt 10: Science-fiction
Titre :Station solaire
Auteur : Andreas Eschbach
Éditeur : L'Atalante (2000)
Mon avis...Collapse )
Une nouvelle communauté LJ ouvre ses portes, un bingo sur les livres... Pour célébrer la carte que le sort m'a attribuée, je profite de l'occasion pour vous recommander les livres que j'ai préférés dans mes derniers pérégrinations de lectrice...

Mais d'abord, la carte!

Science-fiction
Un livre publié sous un pseudonyme
Un livre de l'Antiquité
Un livre en rapport avec la guerre
Humour
Voyages
Littérature d'Asie
Romance
Art
Un livre édité l'année de votre naissance
Un livre que vous étiez promis de relire
Bande dessinée
JOKER
Essai
Un livre en rapport avec un village
Un livre avec une créature fantastique
Un livre donc vous aimez beaucoup la couverture
Un livre avec une quête initiatique
Un grand classique
Un livre du 20e siècle
Un livre sorti il y a moins d'un an
Contes, mythes et légendes
Un livre illustré
Epistolaire
Religion et spiritualité


Et les livres...Collapse )

Derniers polars

Il y a bien longtemps, j'ai entrepris de lire un polar par pays. Attention, il ne s'agit pas du pays où se déroule l'action, mais du pays de naissance de l'auteur, quoique cela se recoupe souvent... C'est resté un peu en panne, mais voilà, je m'y remets. La liste complète des pays déjà cochés, en modification plus ou moins perpetuelle,  est là. Je ne désespère pas de m'y remettre! N'hésitez pas à aller la voir pour me donner des suggestions!


Derniers polarsCollapse )

Quelques lectures...

La grande ombre d'Arthur Conan Doyle

Dans une ferme écossaise, le narrateur , Jock Calder; mène une vie semblable à celle de son père à son âge et à celle tant de générations avant lui. Rien ne le prédispose à quitter jamais les lieux mais même là-bas, à l'abri, la grande ombre qui plane sur l'Europe agite tous les esprits. C'est lui, Boney, Napoléon, l'Empereur français, fascinant et détesté, qui donne son titre au roman.

La grande ombre est un récit qui prend l'histoire par le petit bout de la lorgnette et de l’Écosse à Waterloo, c'est sa vie que Jock nous raconte, sa vie et comment le hasard, et aussi la soif de grandeur de sa cousine, le jetteront dans les derniers soubresauts de l'Empire. La marche de l'histoire n'est qu'un prétexte pour Conan Doyle qui nous raconte, avec brio d'ailleurs,la façon dont la vie s'écoule dans cette ferme paisible avec la menace du débarquement français dans tous les esprits. Plutôt qu'une armée, ce sera un Français en fuite, cherchant à échapper à on ne sait quoi, alors que Napoléon est enfermé à Elbe et que l'Europe pense en avoir fini avec lui... Évidemment, l'épopée napoléonienne ne s'arrête pas là et Jock nous entraînera plus loin, jusqu'à la Belgique, jusqu'à la guerre et à Paris dans un roman excellent et de grande qualité.

Si ce n'est pas pour ses romans historiques qu'Arthur Conan Doyle est le plus connu, celui ci rappelle tout de même que le père de Holmes avait moult cordes à son arc et que toute son oeuvre vaut le coup d'être découverte!


D'autres idées....Collapse )

Tags:

Profile

colours
taraxacumoff
taraxacum.officinalis

Latest Month

September 2015
S M T W T F S
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Syndicate

RSS Atom
Powered by LiveJournal.com